Histoire de la Société anthroposophique

par Robin Schmidt

Commencements et établissement des bases 1902-1912

En 1902, Rudolf Steiner devient le secrétaire général de la Société théosophique en Allemagne et y rencontre des personnes intéressées à sa démarche : développer une activité qui puisse façonner le domaine social et culturel à partir d'une pratique spirituelle. C'est la période du développement de la Société théosophique dans l'espace germanophone, de nombreuses conférences à l'international sur des thèmes variés, ainsi que d'œuvres fondatrices pour l'anthroposophie. continuer...

Fondation de la Société anthroposophique et initiatives culturelles 1912-1923

La Société anthroposophique est fondée à Cologne le 28 décembre 1912 avec environ 3 000 membres. Les activités artistiques sont nombreuses. En 1910-1913, les Drames-Mystères sont représentés lors des jeux estivaux à Munich. La construction du Goetheanum commence en septembre 1913 et se poursuit au cours de la Première Guerre mondiale, à Dornach, près de Bâle, avec des collaborateurs et artistes venus de tous les pays d'Europe. Dans l'Allemagne de l'après-guerre, des propositions pour une « triarticulation de l'organisme social » sont débattues. En 1919, la première école Steiner-Waldorf est fondée à Stuttgart, et les bases pour une médecine élargie par l'anthroposophie sont présentées. Le Goetheanum est détruit la nuit de la Saint-Sylvestre 1922-23 par un incendie criminel.  continuer...

Recomposition et approfondissement. Refondation de la Société anthroposophique 1923-1925

L'épanouissement international et la croissance des activités de la Société appellent une réorganisation. Des sociétés nationales et autres groupes existent dans 15 pays avec 12 000 membres. Refondation de la Société anthroposophique. L'Université libre de science de l'esprit avec ses Sections d'anthroposophie générale, pédagogie, médecine, mathématique, sciences de la nature, et autres, sont mises en place par Rudolf Steiner. La décision est prise de reconstruire le Goetheanum comme centre des activités. Les bases de l'agriculture biodynamique et de la pédagogie curative anthroposophique sont posées.  continuer...

Après la mort de Rudolf Steiner. Différenciation intérieure. Situation lors de la guerre mondiale 1925-1945

Rudolf Steiner meurt le 30 mars 1925. Le poète suisse Albert Steffen devient le président de la Société. La réorganisation engagée reste fragmentaire ; des initiatives se poursuivent dans le monde entier. À l'automne 1928, le deuxième Goetheanum est inauguré. La Société anthroposophique allemande, qui possédait le plus de membres, est interdite par les nationaux-socialistes le 1er novembre 1935. Après des débats à ce sujet, certaines initiatives au sein du mouvement anthroposophique poursuivent temporairement leur activité indépendamment de la Société. Marie Steiner met en scène dans une version intégrale les deux parties du Faust de Goethe au Goetheanum en 1938 (première mondiale). Les activités sont considérablement limitées par la guerre. continuer...

Édification et consolidation 1945-1968

Travail de fondation intensif, travail d'édification et d'institutionnalisation. Dans les grandes villes du monde entier apparaissent des « Maisons Rudolf Steiner » où sont proposées des activités liées à l'anthroposophie. Des groupes locaux (les « branches ») acquièrent les bases et mettent en place un Forum d'initiatives. Dans le monde entier sont fondés des institutions, séminaires et lieux de formations pour la pédagogie d'orientation anthroposophique, l'agriculture, la pédagogie curative, l'art, etc. Les bases pour la mise en place d'un organisme bancaire élargi par l'anthroposophie sont élaborées. continuer...

Élargissement et professionnalisation 1969-1989

Changement de génération. Dans la lignée des mutations sociétales,  les compléments proposés par l'anthroposophie en médecine, pédagogie, pédagogie curative et agriculture se diffusent dans le monde entier au travers d'écoles, fermes, foyers et lieux de formation correspondants.  Initiatives dans des lieux socialement explosifs : Afrique du Sud, Amérique du Sud, institutions d'exécution des peines, lieux de thérapie contre la dépendance, etc. On observe également un développement de colloques nationaux et internationaux. continuer...

Pluralisation et questions d'identité de 1990 à aujourd'hui

Les questions posées dans le contexte anthroposophique au début du XXe siècle sont aujourd'hui devenues des problématiques sociales fondamentales au sein de notre civilisation. Une intégration partielle des approches anthroposophiques dans la vie culturelle du monde occidental se dessine.  L'attache aux impulsions fondamentales de la Société anthroposophique générale constitue le point essentiel du développement de l'Université libre de science de l'esprit. Aujourd'hui, la Société anthroposophique compte 52 000 membres et des Sociétés nationales existent dans 50 pays. Environ 10 000 institutions du monde entier travaillent sur des bases anthroposophiques.  mehr ...