1879-83 Wien

Études à la Technische Hochschule, avec pour premier but l’accès à la profession d’enseignant en Realschule. (Équivalent approximatif de nos anciens collèges techniques). Matières principales : mathématiques, physique, botanique, zoologie, chimie, ainsi que littérature, histoire, philosophie.

 

 

 

 

1882

Sur recommandation du Pr. Karl Julius Schröer, historien de la littérature et spécialiste de Goethe,  Steiner est sollicité comme éditeur des « Écrits scientifiques de Goethe »( Goethes Naturwissenschaftliche Schriften), dans la collection de Kürschner Deutsche National-Literatur.

Article  « Einzig mögliche Kritik der atomistischen Begriffe » (« Unique critique possible des concepts atomistes »). Steiner dira plus tard qu’il s’agissait là du « nerf principal » de ses recherches. 

 

 

 

 

1884-90

Précepteur dans la famille du négociant viennois Ladislaus Specht. Rencontre du médecin de famille, le célèbre spécialiste en médecine interne  Joseph Breuer, considéré comme un précurseur de la psychanalyse. Le premier volume des « Écrits scientifiques de Goethe » paraît. Les volumes II-IV suivront entre 1887 et 1897.

Amitié avec la poétesse et future féministe Rosa Mayreder (Zur Kritik der Weiblichkeit, «Critique de la féminité ») et avec Friedrich Eckstein (qui sera plus tard le secrétaire et le biographe d’Anton Bruckner). Correspondance avec le philosophe Eduard von Hartmann.

Parallèlement aux travaux d’édition de l’œuvre scientifique de Goethe, nombreux articles pour différents dictionnaires encyclopédiques (entre autres  le Pierers Konversations-Lexikon), à la demande du Pr. Kürschner.

1886

Publication d’un premier livre : Grundlinien einer Erkenntnistheorie der Goetheschen Weltanschauung (Une théorie de la connaissance chez Goethe, GA 2, ÉAR, 1985). Sollicitation d’Erich Schmidt, Directeur des Archives de Weimar, pour une collaboration à l’édition Sophie (ou weimarienne) des œuvres de Goethe. Article « La nature et nos idéaux » (in : Morale et liberté, Triades, 2005).

1888

Rédacteur à l’hebdomadaire viennois Deutsche Wochenschrift. Nombreux articles et commentaires à propos des événements politiques en Autriche-Hongrie. Conférence au Goetheverein de Vienne : « Goethe, père d’une esthétique nouvelle » (in : L’art, sa nature, sa mission, Triades, 1990).