Le bâtiment du Goetheanum

Le premier Goetheanum était un imposant bâtiment en bois surmonté de deux coupoles, sculptées et ornées de fresques à l’intérieur. Sa construction commença en 1913. Inauguré en1920, l’édifice fut détruit par un incendie dans la nuit de la Saint-Sylvestre 1922/1923. Rudolf Steiner présenta en 1924 la maquette du Goetheanum actuel. 

Ce deuxième Goetheanum fut édifié de 1925 à 1928. C’est la première construction aux dimensions monumentales qui utilise les possibilités plastiques du béton armé pour élaborer des formes. Selon le style architectural des deux Goetheanum, chaque élément, chaque forme et chaque couleur sont conçus dans une correspondance interne et s’articulent selon des métamorphoses qui constituent un tout. Les silhouettes du second Goetheanum et des bâtiments annexes épousent la topographie du paysage, le relief du terrain et les contours de la montagne qui surmonte la vallée de la Birse, voisine du Jura, à dix kilomètres au sud-est de Bâle. 

Les hautes fenêtres sur les flancs et la vaste fenêtre orientée vers l’ouest suggèrent la présence de la grande salle par derrière. Un regard à l’intérieur donne un aperçu de ce qu’expriment l’architecture, l’aménagement intérieur et les vitraux colorés de cet espace clos sur lui-même. Autour de la salle, de la vaste montée d’escalier côté ouest et derrière la scène côté est, se trouvent les garde-robes des artistes, des scènes annexes pour les répétitions, des salles d’exercices, les ateliers techniques et de couture et le dépôt des décors. Au nord et au sud sont situés les salles de séminaire, de conférence et de travail, la librairie, la bibliothèque et les archives, les secrétariats des sections et de la société, les bureaux administratifs et destinés aux séminaires, la réception, le bureau d’information et la cafétéria. 

La colline qui entoure le Goetheanum est une vaste zone de verdure, où sont répartis divers bâtiments: les maisons des sections, des ateliers, des laboratoires de recherche et un observatoire céleste; des centres de formation et des logements pour les étudiants; la jardinerie, des ateliers et des bureaux; des maisons d’habitation et d’hébergement des visiteurs et, au pied de la colline, le restaurant «Speisehaus». 

Plus de 300 personnes travaillent sur ce campus. Des milliers de visiteurs se rendent au Goetheanum chaque année. Le Goetheanum ressemble à une immense sculpture, à un être vivant. C’est un centre de culture et de rencontre.