Bibliothèque

La bibliothèque du Goetheanum compte environ 110.000 livres. Horaires d'ouverture : mardi de 14h à 19h et vendredi de 14h à 18h

Vie au Goetheanum

10.10.2013 15:12 Il y a : 4 yrs

Commémoration : les 100 ans de la pierre de fondation

Le 20 septembre dernier s'est déroulée la journée de commémoration du centenaire de la pose de la pierre de fondation du Premier Goetheanum, qui fut d'abord appelé "le Bâtiment de Jean". Johanna Taraba revient sur cet événement dans le dernier numéro de l'hebdomadaire Das Goetheanum (n°41/2013), sous le titre "La pierre du commencement".


Le soir tombait dehors, et le temps commença à se concentrer. Tandis que résonnaient à nouveau les paroles solennelles que Rudolf Steiner prononça devant la pierre de fondation, entouré d'un petit cercle humain et de quelques flambeaux, on pouvait avoir le sentiment que nous étions parvenu, comme à la fin d'une vie, à rendre visible le fil rouge d'une biographie, tel un pont nous reliant à son commencement.

À travers ces paroles, la fosse dans laquelle la pierre de fondation fut ensevelie telle un signe de l'avenir devint pour moi une image claire. Le prologue de Jean prononcé peu avant résonnait encore à mes oreilles, et l'acte d'autrefois m'apparut comme un moment de création sacré. On pouvait aussi entendre doucement : "Il y eut un bâtiment, voulu par des hommes, son nom était Jean". De par son origine, il n'était pas la lumière, mais un témoin de la lumière.

"La science de l'esprit doit être à la hauteur de la tâche qui lui a été assignée dès son commencement", déclara plus tard Peter Selg. Les hommes qui se réunissent encore aujourd'hui dans ce Bâtiment de Jean ressentent d'une façon ou d'une autre cette exigence : "Changez votre pensée !". N'est-ce pas là une pierre de fondation pour le travail de l'Université et les impulsions qui en émanent ?

De même qu'un enterrement rassemble souvent plus de monde qu'une naissance, quasiment toutes les places de la Grande Salle du second Goetheanum étaient occupées. Cet événement, comme le formulait Rudolf Gädecke en ouverture, pourra-t-il devenir un acte solennel qui s'imprime solidement et profondément en nous, tel une pose de pierre de fondation nouvelle ? La fin, après 100 ans, deviendra-t-elle un commencement ?

Source : Das Goetheanum Nr. 41/2013

 

 


Pâques

Pâques 2018 (information en allemand)

Billets : Goetheanum Reception 

 

 

Visites Grande Salle

Chaque jour de 13h30 à 14h30

Veuillez noter des horaires modifiés :

2.–6.4., 27.4., 19.–24.7: Fermée

17.2.: 13h30–14h15