Bibliothèque

La bibliothèque du Goetheanum compte environ 110.000 livres. Horaires d'ouverture : mardi de 14h à 19h et vendredi de 14h à 18h

Vie au Goetheanum

Auteur : Sebastian Jüngel

"La langue de Goethe est une délectation" - Nouvelle distribution dans le "Faust" du Goetheanum: Dirk Heinrich

A partir du 17 juillet, la nouvelle mise en scène du "Faust 1 et 2" (sans coupures) de Goethe sera reprise au Goetheanum et sera représentée trois fois. Mais à présent c'est Dirk Heinrich qui, partageant le rôle avec Bernhard Glose, incarnera Faust. Dirk Heinrich avait déjà assumé cette tâche dans la dernière mise en scène du "Faust" en 2004.


Dirk Heinrich als Faust (Foto: Georg Tedeschi)

Vous avez joué le Faust au Goetheanum il y a 13 ans. Qu'est-ce qui s'est passé en vous depuis, en lien avec ce rôle?

Dirk Heinrich: Un tel rôle continue à grandir, même si on ne l'exerce pas. Je suis plus âgé et, je l'espère, plus mûr.

Vous avez dû assumer ce rôle assez rapidement, en peu de semaines. Comment peut-on apprendre ce texte aussi vite?

Dirk Heinrich: Oui, j'ai un peu transpiré et j'ai plus de trac qu'il y a 13 ans. Mais les textes plongent profondément dans le subconscient. Les monologues sont faciles à se remémorer, c'est plus difficile avec les dialogues, surtout ceux avec Méphisto.

La mise en scène actuelle est toute autre que celle de 2004. Comment s'y ressent votre compréhension de Faust?

Dirk Heinrich: J'aime ce rôle et la langue de Goethe est pour moi une véritable délectation. Cela n'a rien à voir avec la mise en scène! La question, c'est de savoir si le public en percevra quelque chose ou pas.

A votre avis, qu'est-ce qui rend le Faust encore actuel?

Dirk Heinrich: J'enseigne justement à des adolescents et je crois que, à première vue, ce Faust leur fait une impression démodée. Il faut un certain travail pour se lier à lui. Dans ce contexte, un congrès est justement une belle occasion d'ouvrir son âme et de vivre cette tragédie faustienne. Autrefois le congrès durait cinq jours, aujourd'hui ce ne sont plus que trois. D'un côté, c'est plus comprimé, et d'un autre, il y a moins d'espace pour les rencontres, les cours et la digestion des spectacles.

Une question non posée...?

Dirk Heinrich: Je n'ai pas hésité une seconde, lorsque le metteur en scène Christian Peter m'a demandé si je serais prêt à jouer le Faust.

Goethe: ‹Faust 1 et 2› (sans coupures): Spectacles et congrès: du 17 au 19 juillet, du 20 au 24 juillet, du 27 au 30 juillet, Scène du Goetheanum, www.faust2017.ch


Visites Grande Salle

Chaque jour de 13h30 à 14h30

Veuillez noter des horaires modifiés :

2.–6.4., 27.4., 19.–24.7: Fermée

22.-24.3.: 13.30–14.00