1910-13

Premières à Munich des quatre drames-mystère de Rudolf Steiner, sous la direction de celui-ci.

Esquisse d’un édifice (Johannes-Bau) destiné à des représentations artistiques et des manifestations de l’École supérieure de science de l’esprit. La réalisation de ce projet à Munich-Schwabing ne peut aboutir, en raison  des réticences de quelques riverains et des autorités.

Parution de Die geistige Führung des Menschen und der Menschheit (GA 15, Les guides spirituels de l’homme et de l’humanité, GA 15, ÉAR, 2003) ; Ein Weg zur Selbsterkenntnis des Menschen (GA 16, Un chemin vers la connaissance de soi, ÉAR, 1986) ; Die Schwelle der geistigen Welt (GA 17, Le seuil du monde spirituel, ÉAR, 1994). L’ouvrage commencé en 1910, Anthroposophie reste inachevé. Études approfondies relatives à la théorie des sens.

En 1911, à Cologne, première rencontre avec l’écrivain russe Andréï Biély ( Pétersbourg ). Cet événement devait marquer durablement la vie et l’œuvre de Biély. À Prague, rencontre de Franz Kafka et de Hugo Bergmann.

Prémices d’un nouvel art du mouvement, l’eurythmie (1911). À l’automne, premier cours d’eurythmie à Bottmingen près de Bâle. Les années suivantes, en collaboration avec Marie Steiner, développement de l’eurythmie, qui prend place parmi les arts de la scène. 

Séparation d’avec la Société théosophique et fondation de la Société anthroposophique (1912/13).

Conférences dans différentes villes d’Allemagne et de l’étranger sur la réincarnation et le karma/ les Évangiles/ la vie entre la mort et une nouvelle naissance/ l’histoire des Mystères/ la théorie des sens/ l’évolution, etc. Fondation de Branches anthroposophiques en Allemagne et à l’étranger, en collaboration avec Marie von Sivers.