1925-1945 Après la mort de Rudolf Steiner. Différenciation et guerre mondiale

1925 Les diverses initiatives culturelles sont poursuivies après la mort de Rudolf Steiner et commencent à se déployer au niveau international. Albert Steffen devient président de la  Société anthroposophique universelle parallèlement à son activité poétique ; cette dernière marquera la vie de la Société jusque dans les années 1960. Il existe des Sociétés nationales dans 15 pays.

1928 Inauguration du deuxième Goetheanum lors d'un congrès qui compte 2 000 participants.

1935 Le 1er novembre 1935, la Société anthroposophique allemande est interdite par les nationaux-socialistes.

1935-1945 L'interdiction et l'isolation de la Suisse causée par la guerre ont pour effet de très nettement restreindre les activités dans le monde entier ainsi qu'au Goetheanum. Durant la guerre, des congrès sur les fêtes de l'année ainsi que sur des thèmes spécifiques ont lieu au Goetheanum. Des différends internes conduisent à l'exclusion d'une partie des membres et à la révocation d'Ita Wegman et Elisabeth Vreede du Comité. Suite à ces dissensions, le mouvement de médecine et de pédagogie curative ainsi qu'une grande partie des Sociétés néerlandaise et anglaise se développent de façon complètement indépendante de la Société anthroposophique universelle jusque dans les années 1950 et 1960.

1938 Outre les quatre Drames-Mystères et des drames d'Albert Steffen, Marie Steiner met en scène le Faust de Goethe dans son intégralité (Faust I et II, sans coupes), dont la première mondiale a lieu au Goetheanum à l'été de l'année 1938. Certains extraits avaient déjà été représentés à l'Exposition universelle de Paris en 1937.

Scène du Faust I, Cabinet d'étude (1938). En 1938 a lieu la première mondiale du Faust de Goethe en version intégrale (1 & 2 sans coupes) dans une mise en scène de Marie Steiner.