Section d'anthroposophie générale

Dans la Section d'anthroposophie générale de l'École supérieure de science de l'esprit, des questions centrales de l'existence humaine contemporaine et de l'anthroposophie sont cultivées et approfondies. Actuellement, les thèmes suivants sont prédominants:

1. Étude de la science de l'esprit et pratique méditative

Dans l'étude de la science de l'esprit anthroposophique, les textes sont abordés de manière méthodique, il s'agit de prendre connaissance de certains contenus et de les travailler. L'étude de la science de l'esprit constitue le premier pas d'une pratique méditative dans le sens de l'anthroposophie. 

2. Connaissance anthroposophique de l'être humain

"Le Je tire son essence et sa signification de ce à quoi il est relié". Dans son livre "Théosophie", Rudolf Steiner décrit, par ces quelques mots, un ensemble de liens complexes: l'existence individuelle est conditionnée par l'objet de son activité. Ce à quoi "le Je" se relie est lié d'un côté au passé (corps), peut être saisi et formé dans le présent (âme) et mener à des facultés permettant de réaliser sa vie individuelle à partir de possibilités futures (esprit). 

3. Réincarnation et karma

La responsabilité de l'être humain pour lui-même et son environnement, qui s'est accrue avec la modernité, a aussi des conséquences pour pour son propre être spirituel: d'un côté, l'être humain devient de plus en plus ce qu'il fait de lui-même. De l'autre côté, il est confronté aux conséquence de ses actes dans le monde. Ces deux aspects et leurs conséquences pour la civilisation sont évidents à notre époque.

L'idée du destin et de la réincarnation de l'esprit individuel au sens de l'anthroposophie implique que ce lien entre l'autodétermination et l'existence individuelle, entre l'acte et la responsabilité, perdure même au-delà des limites temporelles de la naissance et de la mort.

4. Christologie et étude des hiérarchies

Par le passé, la formation de l'identité individuelle et culturelle s'opérait dans une large mesure à travers les "grand récits" de l'humanité: mythes de la création, révélations, prophéties, les écrits fondateurs de religions. La modernité les a de plus en plus remplacés par une science orientée vers la nature. Si la forme précédente de construction de l'identité souffrait d'un manque de scientificité indépendante de la révélation et de la religion, la conception de l'être humain développée par l'étude de la nature impose, elle, des limites étroites à la question de l'essence humaine. Au 20e siècle se pose la question de savoir si l'être humain et son rapport au divin peuvent être l'objet d'une approche scientifique sans retomber dans des attitudes pré-Lumières. 

L'anthroposophie est une tentative pour répondre positivement à cette question. D'un côté, les facultés acquises par le développement moderne peuvent aussi être étendues à l'investigation supra-sensorielle de l'origine et du développement de l'être humain et du monde, de sorte que que de nouveaux "récits" naissent, fondé sur la force productive de l'individu. De l'autre côté, l'étude des "grands récits" peut contribuer à une compréhension plus profonde de l'humain ainsi qu'à une tolérance et une acceptation humaines. La christologie et la théorie des êtres spirituels-hiérarchiques prennent une place centrale dans l'anthroposophie.

5. Action et compétence sociales

Le contexte social ne peut aujourd'hui plus consister à soumettre l'être humain, mais doit soutenir les facultés de chacun et répondre à ses besoins. Cela pose des défis partout où les êtres humains, par leur travail en commun, veulent créer plus que ce qu'un individu isolé peut atteindre seul. 

6. Développement et contemporanéité

Voici une autre caractéristique de l'anthroposophie: du développement de l'individu peuvent jaillir des initiatives pour la civilisation actuelle. Le diagnostique des tendances de l'époque et des défis que pose le monde d'aujourd'hui peut indiquer les tâches de développement individuel et social. Comment libérer, pour l'individu, le potentiel d'initiative dans la société civile, la présence d'esprit dans la vie quotidienne et l'ingéniosité contextuelle?

Première classe

Outre ces thèmes et champs de recherche, la Section d'anthroposophie générale dirige et coordonne la Première classe de l'École supérieure de science de l'esprit