Bibliothèque

La bibliothèque du Goetheanum compte environ 110.000 livres. Horaires d'ouverture : mardi de 14h à 19h et vendredi de 14h à 18h

Vie au Goetheanum

27.06.2014 18:33 Il y a : 3 yrs
Auteur : Sebastian Jüngel

Editions Verlag am Goetheanum: un livre sur le thème de la transplantation d'organes

Paolo Bavastro et Günter Kollert tiennent le concept de mort cérébrale pour un concept fatal: il est la cause de faux développements en médecine intensive et à l'origine de décisions insuffisamment fondées en matière de transplantation d’organes.


Le cardiologue Paolo Bavastro et le prêtre de la Communauté des Chrétiens Günter Kollert sont éminemment sceptiques en ce qui concerne le champ médical de la transplantation : les personnes sujettes à un arrêt cérébral ne sont pas des morts mais des malades graves. C’est pourquoi tout don d’organe est un don en vie. Dans leurs explications, ils analysent surtout la construction du concept de mort cérébrale et son instrumentalisation : quand les organes sont regardés comme des ressources de santé, quand l’être humain devient un fournisseur en matières premières et que le corps se voit « sociétalisé », alors s’exerce une pression morale sur ceux qui ne font pas de dons d’organes et le gain criminel d’organes devient réalité. 

L’artiste-thérapeute Elisabeth Wellendorf essaie d’apporter des réponses et un soutien aux questions et aux émotions des patients ayant des organes malades. Par exemple quand ils craignent de prendre en eux, en même temps que l’organe, des propriétés du donateur telles que la dureté de cœur ; ou bien quand ils craignent que « le donateur ne vienne réclamer son cœur, parce qu’il souhaite en réalité mourir avec lui ». Wellendorf voit « en fait » comme « un grand cadeau que l’homme reçoive un organe d’un autre et puisse ainsi continuer à vivre ». Ce qui est problématique, c’est la perception insuffisante des besoins ainsi que la pression exercée sur le donateur et le récepteur. En tout cas, « une transplantation réussie est celle où l’on est prêt à devenir une autre personne et à donner au monde quelque chose de la richesse acquise ». 

L’expert en nuisances nerveuses Andeas Zieger incite à remarquer l’importance des symptômes corporels dans leurs significations multiples et individuelles, au lieu de les soumettre par décision à une logique unilatérale et finaliste parce qu’on recherche « des symptômes de mort confirmant la mort cérébrale ». 

Paolo Bavastro, Günter Kollert (Editeurs): Organtransfer. Ethische und spirituelle Fragen zu Organtransplantation und Hirntod, Verlag am Goetheanum, Dornach 2014, 264 pages, 18 euros. 


Drames-Mystères

Drames-mystères 2017 (en allemand) :

Conférence (26.–31.12.)

Représentations (27.–31.12.) 

 

 

Visites Grande Salle

Chaque jour de 13h30 à 14h30

Veuillez noter des horaires modifiés :

29.12.2017: Fermée

13.–15.12., 19.–21.12.2017 et 28.,12., 30.12., 31.12.2017: 13h30–14h

17.2.2018: 13h30–14.15h