Bibliothèque

La bibliothèque du Goetheanum compte environ 110.000 livres. Horaires d'ouverture : mardi de 14h à 19h et vendredi de 14h à 18h

Vie au Goetheanum

15.12.2013 20:35 Il y a : 4 yrs
Auteur : Wolfgang Held

Société anthroposophique universelle: journée des membres


Espace de confiance. Sur l’image : Johannes Kühl (centre) lors de la journée des membres (image : Wolfgang Held)

Lors d’un groupe de travail dans le cadre le la journée des membres le 9 novembre dernier au Goetheanum, un participant a exprimé qu’il ne pouvait pas se représenter ce que signifiait "ressentir le devoir de défendre Rudolf Steiner". Dans la mesure où ce témoignage n’était sous-tendu par une accusation ou une arrière-pensée, certaines personnes du cercle de discussion on commencé à décrire leur “sentiment d’obligation anthroposophique”. L’échange qui s’en est ensuivi n’aurait pas pu avoir lieu sous cette forme par le passé.

Ceci est l’un des nombreux exemples qui montrent comment cette journée des membres, jusqu’ici un lieu rempli de paroles, a pu se transformer en espace d’écoute. L’introduction de Justus Wittich y a contribué, moins par son allocution que par sa capacité à faire participer les 150 personnes qui s’étaient déplacées sur place à son écoute : son espace d’écoute est devenu un espace d’écoute commun. Par un commentaire laissé sur internet, Jostein Saether a qualifié ainsi cette intervention : “absence manifeste d’idées préconçues accompagnée d’une franchise convaincante”. La majorité des votes a ensuite aidé à continuer le déploiement de cet espace d’écoute. En même temps il devenait d’autant plus clair que quelqu’un qui était au pupitre sans s’observer ne pouvait pas s’entendre lui-même.

Trois champs de conflits ont été discutés : la question de la stigmatisation, les modalités de prise de décision pour le processus de construction du Goetheanum et le rapport à Rudolf Steiner à l’occasion de la publication de l’édition critique. Malgré de nombreuses heures d’échanges, peu de progrès ont été réalisés sur le fond de ces questions, selon l’avis même des participants. Par contre, tout le monde a senti que la construction de ce fragile espace d’écoute était un progrès réel. Il s’agit d’un espace où l’on peut avoir la confiance d’être pris en compte même lorsque l’on ne défend pas exactement la même chose que les autres.

Sur la base des trois étapes de la perception de l’autre proposées par Rudolf Steiner, Claus Otto Scharmer a décrit il y a quelques années le sol, l’âme et finalement le ciel d’un espace d’écoute à travers sa caractérisation de l’écoute “factuelle”, “empathique” et du “créatrice”. À condition d’aller au-delà d’une simple tolérance des positions contraires aux nôtres pour pouvoir progresser avec elles en voulant les comprendre, ce ciel sera également au-dessus de la Société anthroposophique précisément aux endroits où les conflits émergeront.


Drames-Mystères

Drames-mystères 2017 (en allemand) :

Conférence (26.–31.12.)

Représentations (27.–31.12.) 

 

 

Visites Grande Salle

Chaque jour de 13h30 à 14h30

Veuillez noter des horaires modifiés :

29.12.2017, 27.4.2018: Fermée

13.–15.12., 19.–21.12.2017 et 28.,12., 30.12., 31.12.2017: 13h30–14h

17.2.2018: 13h30–14.15h